index,follow

Les marques sur la peau - Stefano Tassinari

« Ils nous ont traités comme des soldats d’une armée ennemie, sauf que nous étions désarmés et que nous ne nous savions pas en guerre. »
Juillet 2001. Comme les dizaines de milliers de manifestants qui ont convergé vers Gênes à l’occasion d’une réunion du G8, Caterina Ramat, jeune journaliste venue couvrir l’événement, subit le déchaînement d’une violence policière d’une ampleur inédite en Europe occidentale. Marquée pour toujours elle tente de percer un mystère encore non élucidé à ce jour : l’existence d’une deuxième victime de ce sommet des puissants qui n’a provoqué officiellement qu’un seul mort. S’insinuant avec élégance dans les cœurs comme dans la trame des intrigues politico-policières, le narrateur nous restitue un moment essentiel de notre histoire récente, celui où une partie de la jeunesse a perdu confiance dans la démocratie européenne.

Stefano Tassinari réussit ici avec maestria la fusion de la contre-enquête et du roman d’apprentissage.

nota

Stefano TASSINARI, né à Ferrare en 1955, mort à Bentivoglio en 2012, était écrivain, dramaturge, poète, metteur en scène, cinéaste, animateur de revues et militant d’extrême gauche. Vice-président de l’Association des écrivains de Bologne et fondateur notamment de Nuova Rivista Letteraria, il a eu, par son activité multiforme, une influence déterminante.

Torna